Les derniers articles

du 9 au 15 décembre 2019

« Que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et que je suis en toi, qu’ils soient en nous eux aussi, afin que le monde croie que tu m’as envoyé. »
Jn 17, 21

du 2 décembre au 8 décembre 2019

  « Allez de toutes les nations, faites des disciples. »
Mt 28, 19

du 25 novembre au 1er décembre 2019

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et institués pour que vous alliez, que vous produisiez du fruit et que votre fruit demeure. »
Jn 15, 16

du 18 au 24 novembre 2019

Ainsi donc tout scribe instruit du Royaume des cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et du vieux.
Mt 13, 52

du 11 au 17 novembre 2019

Selon la grâce que Dieu m’a donnée, comme un bon architecte j’ai posé le fondement, un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit. Quant au fondement, nul ne peut en poser un autre que celui qui est en place : Jésus-Christ.
1 Co 3, 10-11

du 4 au 10 novembre 2019

« Voulez-vous partir, vous aussi ? » Simon-Pierre répondit : « Seigneur à qui irions-nous ? Tu as des paroles de vie éternelle. Et nous, nous avons cru et nous avons connu que tu es le Saint de Dieu. « 
Jn 6, 67-69

du 28 oct au 3 novembre 2019

« Heureux vos yeux parce qu’ils voient, et vos oreilles parce qu’elles entendent. En vérité, je vous le déclare, beaucoup de prophètes, beaucoup de justes ont désiré voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l’ont pas entendu. « 
Mt 13, 16-17

Réflexion sur le temps actuel

Un monde où l’on rejette la paternité en raison de son visage caricaturé est un monde qui se défait, un monde flottant.
Les générations tendent alors à se succéder dans l’ordre purement physique, à l’image du règne animal. Elles se juxtaposent, jusqu’à s’opposer, en amollissant le lien vital qui les fait être, qui les relie et les lie au sein de leur communauté de destin.
Elles perdent de ce fait leur raison d’être.
Seul l’amour qui est « recevoir » et « donner » peut assurer cette communication de vie qui fait également exister celui qui donne et celui qui reçoit, l’engendreur et l’engendré, le père et le fils.
Seul l’amour peut donc assurer une pleine fidélité à l’ordre de la vie et l’orientation positive pour tous des générations de la vie, au bénéfice de leur communauté.
Cette fidélité implique sur tous les plans le total respect des lois de nature et donc le jeu permanent et libre des réalités vitales de filiation et de paternité.
Ces réalités sont significatives d’expérience et de dynamisme, de tradition et de progrès, facteurs essentiels de l’harmonie, de l’équilibre et du progrès du monde.
« Si jeunesse savait … si vieillesse pouvait » !
Quel appauvrissement général de dissocier les possibilités du « savoir » et les possibilités du « pouvoir ».
Le meilleur et le plus efficace service de l’humanité implique la collaboration intime et l’alliance désintéressée des capacités de réflexion et des capacités d’action.
Leur opposition et leur dissociation est une atteinte mortelle au bien commun parce qu’elle est une dislocation du corps vivant et la mort de son unité.

Marguerite Hoppenot
Extrait de ses cahiers personnels, mai 1968

du 21 au 27 octobre 2019

« Veille sur ton cœur plus que sur toute autre chose car c’est de lui que jaillissent les sources de la vie. »  Pr 4, 23

du 14 au 20 octobre 2019

« La création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu. »
Rom 8, 19

Page 1 sur 43