Catégorie: Témoignages (Page 1 sur 2)

Notre expérience au masculin et au féminin

Dieu est Amour et l’être humain, homme-femme appelé à se vivre à l’image de ce Dieu qui est Foyer d’Amour, en communion relationnelle nous apparaît comme un chemin essentiel pour nous rapprocher de notre appel à vivre en unité. Lorsque nous nous sentons désunis, perturbés au plan relationnel, nous avons appris que nous ne pourrons nous rencontrer sans d’abord faire en chacun de nous le chemin de retour à notre être profond, ce lieu porteur de ce que Marguerite Hoppenot a appelé ce germe de vie divine en tout être humain. Et alors, nous nous sentons capables de nous rencontrer, de nous mettre à l’écoute l’un de l’autre sans désir de gagner, de dominer l’autre. Et alors l’œuvre de l’amour en chacun peut nous unifier intérieurement pour refaire l’unité entre nous. Nous avons expérimenté cela à de nombreuses reprises.
Dans notre relation conjugale, nous sentons que la présence de l’autre nous permet de vivre un état de complétude amplifié. Nous nous accueillons dans nos charismes masculins et féminins en les recevant comme des dons de création enracinés dans l’Être divin dont nous sommes appelés à devenir progressivement l’image :
« Homme et femme il  le fit, à son image et  ressemblance. »

Richard et Christiane

Rencontre de responsables de Sève avec Mgr Moutel, évêque de St Brieuc

Points d’attention retenus par Mgr Moutel :
1. Rendez témoignage de votre foi auprès des enfants et même des tout petits pour qu’ils sachent très vite que vous avez Jésus pour ami et que c’est d’ailleurs Lui qui a déjà mis, par son Esprit Saint, de la bonté et de la beauté dans leur coeur d’enfant. Recherchez des pédagogies innovantes pour cette transmission de la foi, avec une attention aux parents surtout quand ils commencent à ouvrir de grands yeux sur ce qui habite le coeur de leurs enfants.
2. Soyez porteurs de la joie de l’Évangile dans le quotidien de la vie familiale, professionnelle, associative, politique, ecclésiale même. Ne délaissez pas la source qui coule en vous tandis que vous vous engagez dans les rencontres multiples et diverses de la vie dans le monde, en y étant vraiment présents, non pas en confrontation mais en « conversation » comme un ferment, par l’intérieur.
3. Dans la mission d’évangélisation de l’Église, il me semble que votre quête  spirituelle et votre désir d’incarnation vous rendent particulièrement aptes à aider des catéchumènes, en les écoutant là où ils en sont et en entrant en résonance (en vibration) avec cette rencontre singulière qu’ils ont faite avec le Christ. Ne vous imposez pas mais proposez gentiment votre service.
4. Avec quelques autres mouvements chrétiens, vous partagez une attention particulière à l’unité et à la paix. Soyez facteurs d’unité dans l’Église et aussi dans la société si souvent marquée par les opinions tranchées, les jugements sévères, voire les comportements blessants. Apportez bienveillance et douceur là où Dieu vous a plantés ! Inventez des petits laboratoires de fraternité.

D’un membre de Sève à Noirmoutier

  1. Education religieuse
    J’ai été élevée dans une famille catholique. À 20 ans, j’ai arrêté de pratiquer : attitudes de chrétiens, famille ou enseignants, tellement différents entre leurs paroles et leurs actes. Il m’a fallu 35 ans pour réaliser que ces divergences venaient peut-être de chrétiens, d’humains donc, mais que Dieu n’avait rien à voir avec tout ça!
    Et l’Esprit Saint (donc Dieu) m’a ouvert les yeux et le coeur : c’est après que je m’en suis rendue compte. Tout d’abord par un pèlerinage à Lourdes, puis j’ai intégré l’Action Catholique des Femmes, puis Alpha et me voici en Sève. Toutes ces belles pierres qui m’ont guidée sont reliées les unes aux autres. Je chemine…
  2. Découverte du Mouvement Sève
    Et j’ai découvert le Mouvement Sève grâce à Paule et Jean-Jacques, après avoir vécu le parcours Alpha.
    Ils m’avaient invitée à vivre une halte spirituelle d’été (Choisis la vie…et ce qui fait vivre) : pas nécessairement convaincue, pour voir…eh bien, j’ai vu !
    J’ai tout d’abord fait connaissance des lieux, puis des responsables parisiennes, accueillantes et bienveillantes, et des autres participants venant de partout (France et étranger). Et puis vinrent les partages et surtout les paroles de Marguerite Ph. Hoppenot (fondatrice du mouvement). J’ai, entre autres, « reçu » cette phrase : « Tu portes en toi quelqu’un de plus grand que toi. Tu portes en toi ton devenir. » Prier c’est aimer.
    Et il y a eu aussi les 3 « P », importants pour nous mettre dans une bonne relation avec l’autre et à se remémorer :
    – Préjugé favorable,
    – Pureté d’intention,
    – Pauvreté de soi
    J’y ai vu des sourires, de l’écoute, des partages, des richesses…de l’espérance.
    Paule et Jean-Jacques m’ont ensuite proposé de vivre une année de découverte. Ce que j’ai fait avec bonheur. Cette année est ma 3ème année en Sève.
  3. Chemin spirituel
    Peut-être ai-je fait le choix de venir vivre à Noirmoutier il y a 16 ans parce que c’est ici qu’est le Centre Spirituel de Sève ? Peut-être y ai-je été guidée ? Car j’avais besoin de cultiver ma foi latente, d’être guidée, de partager en toute confiance et sainement.
    J’y ai aussi trouvé du réconfort, de l’amitié, de la fraternité, du soutien…une famille.
    J’y ai puisé force et sérénité.
    J’en aime l’esprit de non-pouvophotos seve gaill 002ir, de pureté d’intention, de chaleur humaine, vivant, concret, positif. Il est une mise en route éclairée, dans l’actualité. Il est ouvert et dans le monde.
    Geneviève

Quand on passe au Foyer…

La Visitation
J’ai passé un moment génial au Foyer du mouvement Sève.
On voit clairement que les personnes là-bas aiment ce qu’elles font. En même temps, je les comprends, leur objectif, de partager du bonheur, est bénéfique.
De plus, les collègues sont vraiment agréables entre elles. Et c’est avec joie que j’ai aidé à préparer l’anniversaire d’une arrivante à Sève.
Merci de m’avoir accueillie,

Mathilde, 13 ans
le 23 mars 2016

D’un membre de l’équipe de Blainville au Québec

Pour moi « être » et « devenir » est un processus créatif. C’est-à-dire qu’à l’enfance nous ne sommes qu’une esquisse de nous-même, un dessin à grands traits. Avec le temps, pour toutes sortes de raisons extérieures à nous, souvent on se construit un personnage, on devient comme un dessin trompe-l’œil. Puis à l’âge adulte, si l’on accepte de retravailler le dessin de notre être et que l’on se libère des blessures qui nous empêchent d’être soi, alors notre conscience s’élargit et il est possible de découvrir notre être véritable.

On devient alors artiste et on peut se recréer  et se redessiner selon notre unicité, notre appel profond. C’est un acte de création qui s’effectue dans la foi, car on ne connaît pas le résultat, le devenir. Il suffit d’être fidèle à cette voix intérieure et à la mouvance de l’Esprit Saint qui nous habite.

Je crois que nous sommes des œuvres sacrées toujours en devenir et qu’il est possible de laisser émerger notre essence, notre être véritable de façon toujours authentique et libre.

D’un Canadien

Dieu est Amour et il nous a créés à son image…

Ce ne sont que quelques mots, mais des mots qui me bouleversent quand j’y pense… des mots qui sont et qui deviendront davantage la fondation de ma foi, de ma quête…

Je suis à l’image de Dieu, donc mon essence, ce qui me constitue c’est l’Amour, l’Amour agapè c’est-à-dire divin et inconditionnel. À son image, je suis aussi créateur, donc je peux donner la vie et je peux aussi donner forme à des projets, à des œuvres, à des relations.

Aujourd’hui je reçois cette parole de Dieu comme une invitation. C’est comme si Dieu me disait :
« Roland est amour et il est invité à créer et vivre son humanité à l’image de Dieu… »

Je me sens interpellé à revenir à mon essence, un peu comme on crée une sculpture par soustraction, c’est-à-dire que le sculpteur enlève la matière pour dégager la forme de l’œuvre, mais cette forme qui se révèle, certains sculpteurs diront qu’elle était déjà présente au cœur de la matière, il ne font que l’atteindre, la dévoiler. C’est ainsi que je veux laisser tomber ce qui n’est pas moi afin d’atteindre et communier à mon essence pour devenir l’homme que je suis.

Je suis conscient que cette invitation est universelle et qu’elle s’adresse à chacun. Je crois que ce que nous créons, ce que nous sommes est notre participation et notre contribution à une grande création collective.

Roland

Pourquoi avoir dit Oui à Sève ?

A l’occasion d’une rencontre de 2 équipes du Canada le 20 juin 2015, les membres de l’équipe de Blainville se sont présentés à partir de la question : « Pourquoi un Oui à cheminer à Sève ? »

Lire plus

Quels fruits de Sève dans ma vie quotidienne ?

Le 20 juin 2015, 2 équipes du Canada se sont rencontrées. Celle de Laval a témoigné en répondant à la question :
« Quels fruits de Sève je peux reconnaître dans ma vie quotidienne ? »

Lire plus

Mes 2 premières années à Sève

Le Mouvement Sève a rassemblé ses membres pour vivre un grand temps de communion le 30 mai 2015. Un membre témoigne de ce que la vocation Sève a changé dans sa vie :

Lire plus

Une Aînée témoigne

La famille Sève a fêté ses 75 ans le 14 décembre 2013. A cette occasion, l’une de ses Aînées a rendu témoignage :

Lire plus

Page 1 sur 2