…Bien souvent affrontés à ce monde de doute, nous voudrions avoir une preuve visible irréfutable de Jésus-Christ pour Le suivre de plus près et confirmer notre foi. Cependant, comme avec les disciples d’Emmaüs, Il chemine avec nous et nous ne Le reconnaissons pas ?
Saint Luc nous dit en effet : ‘Jésus faisait route avec eux, mais leurs yeux étaient empêchés de Le reconnaître.’
Cela ne signifie pas que Jésus ne voulait pas être reconnu, mais que les seuls yeux de la chair ne pouvaient plus voir le Christ ressuscité.
Il y a là, pour nous, un enseignement d’une importance capitale. Pour reconnaître le Christ au-delà du visible, il faut désormais d’autres yeux que ceux de la chair. Cela implique un changement de regard : le passage d’un regard extérieur à un regard intérieur, un regard de l’amour…

C’est en effet l’Amour vivant en nous qui, peu à peu, transforme notre regard et lui donne cette intelligence du coeur qui permet de voir progressivement l’invisible à travers le visible et au-delà de lui.
Entendons Jésus nous dire, à nous aussi : ‘Vous avez des yeux et vous ne voyez pas.’ Mc 8, 18
Pour reconnaître sa Présence, il nous faut donc acquérir cet « autre regard ».

Marguerite Hoppenot
Cette vie qui m’est donnée