1. Education religieuse
    J’ai été élevée dans une famille catholique. À 20 ans, j’ai arrêté de pratiquer : attitudes de chrétiens, famille ou enseignants, tellement différents entre leurs paroles et leurs actes. Il m’a fallu 35 ans pour réaliser que ces divergences venaient peut-être de chrétiens, d’humains donc, mais que Dieu n’avait rien à voir avec tout ça!
    Et l’Esprit Saint (donc Dieu) m’a ouvert les yeux et le coeur : c’est après que je m’en suis rendue compte. Tout d’abord par un pèlerinage à Lourdes, puis j’ai intégré l’Action Catholique des Femmes, puis Alpha et me voici en Sève. Toutes ces belles pierres qui m’ont guidée sont reliées les unes aux autres. Je chemine…
  2. Découverte du Mouvement Sève
    Et j’ai découvert le Mouvement Sève grâce à Paule et Jean-Jacques, après avoir vécu le parcours Alpha.
    Ils m’avaient invitée à vivre une halte spirituelle d’été (Choisis la vie…et ce qui fait vivre) : pas nécessairement convaincue, pour voir…eh bien, j’ai vu !
    J’ai tout d’abord fait connaissance des lieux, puis des responsables parisiennes, accueillantes et bienveillantes, et des autres participants venant de partout (France et étranger). Et puis vinrent les partages et surtout les paroles de Marguerite Ph. Hoppenot (fondatrice du mouvement). J’ai, entre autres, « reçu » cette phrase : « Tu portes en toi quelqu’un de plus grand que toi. Tu portes en toi ton devenir. » Prier c’est aimer.
    Et il y a eu aussi les 3 « P », importants pour nous mettre dans une bonne relation avec l’autre et à se remémorer :
    – Préjugé favorable,
    – Pureté d’intention,
    – Pauvreté de soi
    J’y ai vu des sourires, de l’écoute, des partages, des richesses…de l’espérance.
    Paule et Jean-Jacques m’ont ensuite proposé de vivre une année de découverte. Ce que j’ai fait avec bonheur. Cette année est ma 3ème année en Sève.
  3. Chemin spirituel
    Peut-être ai-je fait le choix de venir vivre à Noirmoutier il y a 16 ans parce que c’est ici qu’est le Centre Spirituel de Sève ? Peut-être y ai-je été guidée ? Car j’avais besoin de cultiver ma foi latente, d’être guidée, de partager en toute confiance et sainement.
    J’y ai aussi trouvé du réconfort, de l’amitié, de la fraternité, du soutien…une famille.
    J’y ai puisé force et sérénité.
    J’en aime l’esprit de non-pouvophotos seve gaill 002ir, de pureté d’intention, de chaleur humaine, vivant, concret, positif. Il est une mise en route éclairée, dans l’actualité. Il est ouvert et dans le monde.
    Geneviève