Lc 4, 1-13

Jésus, rempli d’Esprit Saint, revint du Jourdain et il était dans le désert, conduit par l’Esprit, pendant quarante jours, et il était tenté par le diable. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et lorsque ce temps fut écoulé, il eut faim. Alors le diable lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » Jésus lui répondit : « Il est écrit : Ce n’est pas seulement de pain que l’homme vivra. » Le diable le conduisit plus haut, lui fit voir en un instant tous les royaumes de la terre et lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir avec la gloire de ces royaumes, parce que c’est à moi qu’il a été remis et que je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu m’adores, tu l’auras tout entier. » Jésus lui répondit : « Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et c’est à lui seul que tu rendras un culte. » Le diable le conduisit alors à Jérusalem ; il le plaça sur le faîte du temple et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi d’ici en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi ordre à ses anges de te garder, et encore : ils te porteront sur leurs mains pour t’éviter de heurter du pied quelque pierre. » Jésus lui répondit : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »
Ayant alors épuisé toute tentation possible, le diable s’écarta de lui jusqu’au moment fixé.

Jésus victorieux dans la tentation

Tout ce qui est de la vie de Jésus Christ nous dit quelque chose et nous appelle à quelque chose. Ces trois tentations visent à la dissociation du divin et de l’humain, donc à tuer Jésus-Christ qui est pleinement Dieu et pleinement homme. Toutes les tentations du Malin visent à dissocier l’humain du divin, donc le Christ vivant. Nous allons transposer un peu :
La première tentation de Jésus Christ : que lui dit le Malin ? Mais, donne à manger, fais du social, c’est tellement important de donner à manger aux hommes. Fais du social, fais de la politique ! Tu n’es pas une divinité, tu es un homme. Mais Jésus Christ dit : « L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu ».
La deuxième tentation de Jésus Christ : Le Malin lui dit : fais des prodiges ! Jette-toi en bas ! Tu n’es pas soumis aux lois de la vie, tu n’es pas soumis aux lois de la condition humaine, tu n’es pas un homme, tu es une divinité !
La troisième tentation : Mais tu n’y connais rien pour faire aboutir le projet de Dieu, je m’y connais mieux que toi, dit le Malin, je vais t’aider à réussir ta mission. C’est la tentation qui consiste à employer des moyens purement humains pour édifier le Royaume de Dieu.
Choisir l’efficacité des constructions humaines, l’efficacité visible, immédiate au détriment de la fécondité des moyens de la vie. Cette tentation va parfois jusqu’à une certaine perversion des moyens, au nom de Dieu. La fin ne justifie pas les moyens. Il ne s’agit pas de construire une maison rapidement, les maisons n’ont qu’un temps, mais de planter un arbre.

Marguerite Ph. Hoppenot
Pèlerinage aux sources