Mt 5, 1-12a

A la vue des foules, Jésus monta dans la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Et, prenant la parole, il les enseignait :
Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux.
Heureux les doux : ils auront la terre en partage.
Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés.
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux : il leur sera fait miséricorde.
Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu.
Heureux ceux qui font œuvre de paix : ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux.
Heureux êtes-vous lorsqu’on vous insulte, que l’on vous persécute et que l’on dit faussement contre vous toute sort de mal à cause de moi. Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ; c’est ainsi en effet qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Heureux les pauvres de cœur …

Si courageusement, tous ensemble, nous consentions à être fidèles à ce que les Béatitudes nous suggèrent, nul ne sait quel fleuve une pareille source d’eau vive pourrait devenir ! Tout ce qu’il pourrait alors entraîner, réchauffer, purifier, bousculer sur son passage. Cet immense fleuve d’amour, nul ne sait toutes les faims, toutes les soifs qu’il pourrait alors rassasier ou apaiser… toutes les injustices qu’il pourrait réparer… toutes les souffrances qu’il pourrait alléger… toutes les solitudes qu’il pourrait combler… toutes les attentes auxquelles il pourrait enfin répondre… tous les ponts fraternels qu’il pourrait jeter entre les hommes, ouvrant ainsi la seule voie constructive, parce que dans l’amour, à une révision loyale des rapport institués entre eux.
Ne me dites pas que cela est de l’utopie. Il ne tient qu’à nous d’en faire une réalité. Rien n’est plus efficace que la foi en l’amour. L’Espérance n’est-elle pas précisément cela ?

Marguerite Ph. Hoppenot
VERS LE ROYAUME
Un amour qui engage