Jn 6, 60-69
Après l’avoir entendu, beaucoup de ses disciples commencèrent à dire : « Cette parole est rude ! Qui peut l’écouter ? » Mais, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, Jésus leur dit : « C’est donc pour vous une cause de scandale ? Et si vous voyiez le Fils de l’homme monter là où il était auparavant… ? C’est l’Esprit qui vivifie, la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. Mais il en est parmi vous qui ne croient pas. » En fait, Jésus savait dès le début quels étaient ceux qui ne croyaient pas et qui était celui qui allait le livrer. Il ajouta : « C’est bien pourquoi je vous ai dit : « Personne ne peut venir à moi si cela ne lui est donné par le Père. » »
Dès lors, beaucoup de ses disciples s’en retournèrent et cessèrent de faire route avec lui. Alors Jésus dit aux Douze : « Et vous, ne voulez-vous pas partir ? » Simon-Pierre lui répondit : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as des paroles de vie éternelle. Et nous, nous avons cru et nous avons connu que tu es le Saint de Dieu.

Parole de vie

Plonger plus avant ses racines pour puiser une sève plus vive ! D’où cela pourrait-il venir lorsqu’il s’agit de l’Eglise du Christ, immense arbre du Dieu vivant ? […]
Pourrait-il être question de prendre du large par rapport à la Parole de Dieu ? Non, il s’agit de la recevoir en plein cœur, toute vivante de son Esprit dans l’aujourd’hui du monde, comme dans celui de notre propre vie.

cette_vieMarguerite Ph. Hoppenot
Cette vie qui m’est donnée