Mc 6, 7-13

Il fait venir les Douze. Et il commença à les envoyer deux par deux, leur donnant autorité sur les esprits impurs. Il leur ordonna de ne rien prendre pour la route, sauf un bâton : pas de pain, pas de sac, pas de monnaie dans la ceinture, mais pour chaussures des sandales, « et ne mettez pas deux tuniques ». Il leur disait : « Si, quelque part, vous entrez dans une maison, demeurez-y jusqu’à ce que vous quittiez l’endroit. Si une localité ne vous accueille pas et si l’on ne vous écoute pas, en partant de là, secouez la poussière de vos pieds : ils auront là un témoignage. » Ils partirent et ils proclamèrent qu’il fallait se convertir. Ils chassaient beaucoup de démons, ils faisaient des onctions d’huile à beaucoup de malades et ils les guérissaient.

Les vrais messagers de la Bonne Nouvelle

Qui donc sont les vrais messagers de la Bonne Nouvelle ? Ce sont ceux qui en ont été les témoins dans leur propre vie et en qui cette lumière est brûlante d’être communiquée.
Du temps du Christ, les apôtres étaient ceux qui avaient été témoins… Non pas ceux qui avaient entendu parler, pas davantage ceux qui avaient appris.
Comme il y a deux mille ans, les vrais messagers du Christ seront éternellement ceux qui se reconnaissent personnellement aimés, rachetés, sauvés par Jésus-Christ ! Ceux qui font, par lui, l’expérience de la Résurrection, dès ici-bas, et qui ont humblement consenti à « renaître ».

Ph Vers royaumeMarguerite Ph. Hoppenot
Vers le Royaume