« Ses nombreux péchés sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour » Lc 7, 36 – 50

Ce que je vous dis est simple et ne demande qu’une seule chose : Veux-tu ouvrir ton cœur ? Epheta.
Il n’y a qu’un seul péché. C’est de fermer son cœur à l’Amour. Je vous le dis aussi. On dit toujours : « tes péchés, tes péchés… ». Tu ne fais pas cinquante mille péchés, tu ne veux pas être pécheur tout le temps !

Le seul péché, c’est de refuser l’Amour. C’est de ne pas sortir de toi. Et tout le reste, ce sont des fautes. Ne confondez pas le péché et les fautes. Cela fait ressortir ce qu’est le péché.
Es-tu en état de péché ? En état de refus d’amour ? Confie-moi tes fautes, cela va s’arranger. Nous sommes de « pauvres types », nous ne pouvons pas devenir un saint en deux jours ! Nous sommes faibles. Mais « lève-toi et marche », « prends ton grabat et marche. »
Et si tu as reconnu tes fautes, réjouis-toi. Je suis positive, vous savez ! Réjouis-toi parce que tu vas en être conscient et tu vas pouvoir t’en guérir. Et ce sera mieux après qu’avant !
Je me réjouis toujours beaucoup, quand on a fait une bêtise, une faute, et qu’on la reconnaît… Je me dis cela pour moi : « Allez ! Cela va être beaucoup mieux après, beaucoup mieux qui si tu n’avais pas reconnu ta bêtise ! » Soyez ainsi avec vos enfants.

Marguerite Ph. Hoppenot
L’AMOUR VÉCU SECRET DE LA FRATERNITÉ UNIVERSELLE, ch 12