Dieu fera justice à ses élus qui crient vers lui » Lc 18, 1-8

Ne demandons pas au Père Tout-Puissant de tout faire à notre place… en le suppliant de se conformer à notre volonté. Mettons-nous plutôt à l’écoute de ce que précisément Il nous demande d’être afin de pouvoir faire. Ne nous trompons pas de côté.
Puisque la prière est une intimité, j’écoute le Seigneur me parler au cœur, comme je lui parle moi-même dans mon cœur ; je lui confie tout ce qui habite les profondeurs de mon être, toute ma famille, tous ceux que j’aime, leurs épreuves, leurs problèmes… et progressivement les problèmes du monde, et ceux de l’Eglise du Christ, qui ne me quittent pas… toutes les détresses des hommes… Et peu à peu, toute ma vie deviendra prière.

Marguerite Ph. Hoppenot,
Bulletin 179 : Prière d’accordailles