« Ne vous faites pas de souci pour demain. » Mt 6, 24-34

Édifier le Royaume… travailler au règne du Christ… être les ouvriers de la vigne, non pas en paroles mais effectivement. Essayons d’entrevoir ce que ces mots peuvent recouvrir pour nous de réalité vécue jour après jour.
Pour nous tous, travailler sans relâche à édifier le Royaume, c’est faire converger tous nos efforts afin que règnent la lumière et l’amour, où que nous soyons, dans le détail de notre cœur comme dans le détail de notre vie ; être partout cette présence d’amour qui rend transparent ce qui est opaque entre les êtres, pur ce qui est mêlé, qui réconcilie ce qui est divisé, qui relie, unit, rassemble tout, à cause de Jésus-Christ.
N’est-ce pas déjà faire pressentir le Royaume ?
Sans faire de théologie, je crois que le Royaume des Cieux ne sera pas, comme si souvent on l’imagine, une « récompense » sans rapport avec notre cheminement.
Non, la logique de Dieu est implacable. Il ne peut pas être moins logique pour son surnaturel Royaume que pour la nature sortie de ses mains.
Le Royaume des cieux qui sera le couronnement de l’œuvre ne pourra être que l’achèvement, le parachèvement, la plénitude de l’œuvre, la transfiguration de l’œuvre, établie dans son éternité.
Or l’œuvre de Dieu, réalisée par son Fils est une œuvre d’amour.
C’est à cette œuvre que le Christ associe, dans l’Eglise, les chrétiens de tous les temps. C’est à cette œuvre que le Mouvement vous associe, c’est pour cela qu’il nous rassemble et fait converger nos efforts jour après jour. »

Marguerite Hoppenot
Extrait de « Vers le Royaume »