« Votre paix ira reposer sur lui. » Lc 10, 1-12.17-20

Notre foi au Christ vivant, devenue désormais certitude, c’est le  « talent » par excellence que nous avons reçu, chrétiens. Elle est aussi une exigence et un aiguillon, parce que le don de Dieu, ce « présent » est destiné, à travers notre témoignage vivant, à la communauté toute entière…
Il est donc urgent que des quatre coins de la terre des multitudes de chrétiens, ceux qui ne croient pas seulement en pensée et ne sont pas seulement missionnaires en paroles, se décident à être eux-mêmes, selon leur possibilité, à la suite de Jésus : parole vivante, fils de Dieu et alors sel de la terre, levain dans la pâte, lumière du monde, en vérité.

Marguerite Ph Hoppenot ,
La Dynamique de l’Universel, chapitre « C’est le Christ vivant qui sauve »