« Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » Lc 19, 1-10

Qu’est-ce qu’aimer ? C’est d’abord croire en l’autre : j’ai foi en toi. Non pas simplement en ce que tu es aujourd’hui, mais je crois que tu es plus grand que toi. […] Aimer c’est croire en l’autre d’abord. Ce n’est pas croire aveuglément et croire l’autre parfait ! Un regard de foi est un regard d’espérance. Je crois en ce que tu peux devenir car il y a en toi quelqu’un qui est plus grand que toi. Seul ce qui est peut devenir. Et tu n’es pas un être fini. Croire, c’est faire espérer quelqu’un en son devenir. C’est donc un regard de foi qui est un regard d’espérance. C’est l’amour qui fait exister les êtres. C’est un regard créateur. C’est le regard créateur de Dieu qui est Amour : foi, espérance et charité. Les trois vertus théologales, les trois vertus de Dieu. Un regard de foi est un regard d’espérance et c’est cela un regard d’amour. On ne peut pas aimer quelqu’un si l’on ne croit pas en lui.

Marguerite Ph. Hoppenot
Pèlerinage aux sources
chapitre « Le regard d’amour »