Lc 15, 1-3. 11-32
« Mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie »

Le Père miséricordieux

Pardonner, est-ce oublier l’offense ? Non !
Si Dieu nous a donné une bonne mémoire, comment oublier ?
Pardonner, est-ce effacer la faute, faire comme si elle n’avait pas existé ?
Alors, qu’est-ce que pardonner ? C’est dépasser l’offense.
Seul l’amour en nous, plus grand que notre cœur peut nous faire faire ce dépassement d’amour, alors que la rancune est le cancer du cœur. Le par-don d’amour, ce nouveau don d’amour est un chemin sans fin de l’être humain que nous rappelle sans cesse le Notre Père. Un appel à incarner l’amour sans cesse davantage afin de devenir davantage fils de Dieu.
Pardonner chrétiennement, ce n’est donc ni oublier, ni effacer, c’est dépasser en aimant sans cesse davantage, comme Dieu nous le dit sans cesse au fond du cœur : « tu sais bien que je t’aime » (Jn 21, 17), parce que je ne cesserai jamais de croire en toi, c’est-à-dire d’espérer en toi.

Marguerite Ph. Hoppenot
Pèlerinage aux sources