Vu à l’aube…

Réveillée très tôt par l’appel lancinant au fond de mon être du monde et de l’Église du Christ, je prends une conscience plus aigüe encore que les deux sont indissolublement liés.
Jésus-Christ est venu instaurer un monde nouveau.
Or le monde actuel est devenu vertigineusement nouveau…mais dans un sens bien différent de ce que Jésus-Christ avait annoncé et pour lequel Il avait consacré toute sa vie, tout son « Être-Amour », afin que s’accomplisse la communion fraternelle, en un mot l’unité.
Son ultime prière « Père, qu’ils soient un, comme toi et moi sommes un, afin que le monde croie que tu m’as envoyé » (Jn 17, 21) prouve le déchirement de son cœur  face à la division des enfants de Dieu…
Ne sommes-nous pas tous responsables, si peu que ce soit, que triomphe la haine ou l’amour, la guerre ou la paix, la division ou la communion fraternelle…la civilisation de l’amour dans le monde ?
1991

Marguerite Ph. Hoppenot
Prier c’est Aimer