Marie est la porte ouverte à l’ultime révélation de Dieu aux hommes, celle du mystère d’incarnation du divin dans l’humain, qui ouvre une nouvelle dimension à l’homme « créé à l’image de Dieu » et appelé à devenir cette image vivante, ce  » sel de la terre« , ce « levain dans la pâte« , cette «  lumière du monde ».

[…] L’éminente et essentielle vocation de Marie est de mettre le Fils de Dieu au monde et, l’ayant mis au monde, d’y appeler à sa suite, et chacun à sa mesure, l’humanité tout entière. Elle est cette « porte ouverte » qui ne doit et ne devra jamais se refermer, cette porte ouverte à cet homme nouveau seul capable d’édifier le monde nouveau promis,  le Royaume fraternel des hommes, la civilisation de l’amour.

[…] Une inlassable fidélité à vivre l’incarnation de l’Esprit de « Dieu qui est Amour » en tout être humain « créé à l’image de Dieu » m’est apparue à l’aube comme l’unique secret de toute communion fraternelle au-delà de nos diversités relatives.

Noirmoutier, 8 septembre 1987

Marguerite Ph. Hoppenot
S’établir dans l’Essentiel