Les droits de l’homme sont ce qu’implique la vie humaine :
– se nourrir – se loger
– se reposer – sa sécurité
– se soigner – s’instruire
-sa liberté…
La dignité de la personne humaine à respecter implique la prise de conscience que « l’être humain est créé à l’image de Dieu » et qu’il porte en lui quelque chose de Dieu, « un germe de sa Vie », une capacité d’être …sans limites ! donc que tous les êtres humains sont égaux en être et différents.
Tout être humain, créé à l’image de Dieu, a droit à l’égalité d’être dans la différence. Liberté de pensée, liberté religieuse, considération…on ne peut pas humilier un être humain, le dégrader, le contraindre, le juger définitivement.
L’être humain porte en lui son devenir.

Il se définit par le verbe « être » et non plus par le verbe « faire ».
On ne peut plus « l’utiliser » comme une chose, il faut le « rendre utile ».
C’est pourquoi je ne peux penser aux droits de l’homme sans me sentir aussitôt interpellée par les devoirs de l’homme. Droits et devoirs sont indissociables. Sans doute la démocratie souffre-t-elle cruellement qu’ils aient été dissociés.

Marguerite Hoppenot
Extrait de « La main de Dieu »