Incarnation, insondable mystère !
Mystère du Dieu Amour se faisant homme pour sceller indissolublement son alliance avec l’humanité et lui révéler la dimension de son  destin.
Mystère du Dieu transcendant faisant irruption au sein du monde pécheur afin d’y être jusqu’à la consommation des siècles le Dieu Vivant, « la Voie, la Vérité, la Vie ».
Grâce à sa double nature, divine et humaine, le Christ peut désormais apparaître comme un pont d’amour jeté entre les deux rives, jusqu’alors incommunicables, du visible et de l’invisible ; comme l’échelle sacrée, tant attendue, reliant le ciel et la terre ; comme le Dieu Vivant, enfin accessible à l’homme.

(…) Nous abordons ici au cœur de la révélation chrétienne : la révélation de l’unique voie par laquelle l’Être divin et l’être humain peuvent enfin se joindre et s’unir, celle de l’Amour.
Affirmation – combien révolutionnaire pour le temps – du primat de l’Amour comme critère absolu de fidélité à Dieu et comme unique chemin  d’union à Lui.
Dans cette optique, comment un être humain, pleinement ouvert à l’Amour et offert à ses exigences, ne serait-il pas progressivement investi, puis imprégné de la Vie même de Dieu, puisque Dieu est Amour ?

Marguerite Hoppenot
Cette vie qui m’est donnée