Passion d’amour
C’est la passion de Jésus-Christ, cette folle aventure de l’amour refusé qui, loin d’être par ce refus arrêtée dans son don, pardonne, redonne lui-même tout ce qui manque d’amour du côté des êtres humains… et va de ce fait
jusqu’au comble de l’amour. Ce comble de l’amour le fait échapper aux limites des hommes, pour le faire accéder au plan de l’absolu de l’éternel, du surnaturel amour, celui de Dieu.
Jésus-Christ a sauvé les hommes, non pas tant en prenant à son compte le péché du monde. Il a sauvé le monde en sauvant l’amour dans le monde, en affirmant ainsi d’une part que Dieu, son Père et notre Père, est l’inépuisable Amour et d’autre part que pour les êtres humains, l’amour est l’unique chemin vers Dieu et qu’il est possible.
Marguerite Hoppenot
Ecrit personnel, 10/09/1966