Le visage du Christ n’est-Il plus assez attachant ?
Sa proposition d’Amour n’est-elle plus assez saisissante pour le coeur humain, cependant toujours avide d’aimer et d’être aimé ?
Les hommes d’aujourd’hui peuvent-ils au moins pressentir à travers le peuple de Dieu le visage de Celui qu’ils cherchent ? Peuvent-ils recevoir des chrétiens cette assurance d’être aimés et ce pressant appel à aimer et à s’unir comme étant, à n’en pas douter, le sens unique du chemin de leur existence ?
…En un seul mot « Amour », le Verbe (le Christ, Fils de Dieu) résuma pour nous la Loi et les Prophètes, précisa le visage du Tout-Puissant, la logique de sa vie et nous remit la clé du Royaume fraternel qu’il nous fallait édifier pour le rendre visible à nos frères.

Marguerite Ph. Hoppenot
Le temps du feu