Vie en surface, vie en profondeur : quelle vie nous attend ? Qu’allons-nous faire de ce temps de l’été ?  Qui allons-nous être cet été ?

Pour être fécond, ce temps demande que nous soyons des vivants, attentifs à ce qui se passe en nous, autour de nous, mais aussi dans le monde en mutation et en affrontements quasi permanents.

Nous  vivrons cet été à la lumière de l’évangile des Noces de Cana.


Cana

iconesalain.free.fr   Évangile de Jean 2, 1-11

 

Commentaire de Marguerite Hoppenot (1985)

« L’épisode des noces de Cana, qui m’avait saisie il y a deux ou trois ans (…) est un des temps de la vie de Jésus-Christ où se dévoile le message essentiel de sa révélation.

Cet épisode des noces de Cana a lieu lors d’un mariage. Tout cela n’est pas indifférent.

C’était le premier acte de la vie de Jésus-Christ et dans ce premier acte, il livre le secret du Royaume pour tout mariage, toute alliance, tout alliage d’être, tout monde nouveau. C’est le secret de la transformation essentielle – j’ose dire presque de la « transsubstantiation », si petite soit-elle, de l’être humain en être spirituel, en être – si peu que ce soit – divinisé par l’Esprit de Dieu, et en un mot « christianisé ».

Cependant, n’oublions pas la recommandation de Jésus-Christ : « Remplissez d’eau ces jarres » ; Jésus-Christ n’est pas un magicien. Il ne fait pas quelque chose avec rien. On veut toujours demander à Jésus-Christ des choses magiques. Non !  « Remplissez d’eau ces jarres », c’est à dire soyez d’abord des hommes. Telle est la condition absolue pour que l’Esprit puisse faire naître un homme nouveau.

Soyez déjà des hommes et des femmes debout ! Alors je pourrai faire naître en vous cet homme nouveau, ce fils de Dieu, vitalement fils, capable de devenir vitalement frère, apte à la communion, à l’unité, au Royaume.

Les noces de Cana sont le premier acte de la vie publique de Jésus-Christ à travers lequel il révèle d’emblée le secret de son message, le secret essentiel. Ne ravalons pas les noces de Cana à une historiette. Jésus-Christ parle à travers les événements humains, mais tout a une portée essentielle et universelle. »