Notre engagement au Christ a précédé notre engagement au Mouvement Sève, mais la vocation engendrée en Marguerite Hoppenot nous a permis d’éclairer notre intelligence du christianisme et de désirer la partager à ceux et celles qui portent des soifs d’aller plus loin.
La vocation Sève nous est apparue comme une formation précieuse à la vie chrétienne, nous invitant à épouser la grande cause qu’elle met en lumière : faire advenir, dans notre monde, la civilisation de l’amour…Et justement, nous continuons à expérimenter dans notre vie conjugale et dans l’accompagnement de couples les chemins d’incarnation visant à solidifier l’unité dans nos vies conjugales, sociales et ecclésiales pour l’avènement d’un monde plus fraternel.
Nous sommes toujours fascinés de constater que même auprès de croyants ayant un long cheminement de foi, la vocation Sève apporte des lumières sur l’essence même d’un christianisme adulte et fécond.
Et dans la vie de nos équipes ici au Québec, nous découvrons que cette vocation et ce Mouvement apportent une dimension sous-alimentée dans nos milieux d’Église : celle de la fraternité se vivant dans le don de soi, l’accueil de l’autre, afin de vivre une communion enracinée dans le Christ par l’Esprit d’Amour. La vocation Sève ne serait re-née ici au Québec que pour cette seule raison, qu’elle aurait répondu à un besoin urgent…
Nous nous joignons en esprit à cette célébration d’engagement du 25 janvier 2020.
Puisse-t-elle  contribuer à ouvrir de nouvelles terres d’incarnation pour la vocation et le Mouvement en ouvrant les esprits et les cœurs à l’urgence de redonner au Christ la place centrale pour l’avènement d’un monde nouveau.                         Richard et Christiane